Nous ContacterNouvelles
Le "JACQUES-LOUISE" a été inscrit à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques à la liste des objets mobiliers classés, fait singulier pour un bateau, par arrêté en date du 6 décembre 1996.
Sa Seconde Vie
Conçu pour la pêche latérale, le "JACQUES-LOUISE" a été désarmé en 1991, ce type de métier étant devenu obsolète. Après épuisement du gazole qui se trouvait dans les cuves, et sans doute par hasard, le moteur s’est arrêté de tourner le 22 novembre 1995, soit le jour précédant sa cession par la CAPAM (Coopérative d’Armement des Pêcheurs Artisans de la Manche) pour le franc symbolique.
Le dernier chalutier en bois et ancien ruban bleu, aujourd’hui conservé dans le bassin du port de pêche de Cherbourg, restera à flot pour témoigner d’un passé maritime proche et pourtant révolu. Lors d’une visite en 1997, Raymond Labbé, technicien-conseil pour le patrimoine maritime et fluvial auprès du Ministère de la Culture, a déclaré qu’il était très rare de chercher à sauvegarder et à maintenir à flot une unité de cette taille. Le bateau est conservé par l’association "les Amis du JACQUES-LOUISE", dont le Président a pris l’initiative de sa demande de protection au titre des Monuments historiques. Equipé d’une passerelle d’accès unique en son genre, n’altérant pas son architecture, le "JACQUES-LOUISE" est ouvert au grand public depuis le début de mois d’août 2004. © Bernard DEQUILBEC - Président de l’association "Les Amis du JACQUES-LOUISE"
Sa Première Vie Son Histoire Visites, Photos et Vidéos Accueil Sa VieMémoire du "JACQUES-LOUISE" et de ses Equipages
Nous ContacterVous êtes maintenant à la barre du JACQUES-LOUISE
Fiche Technique Informations AdministrativesSite édité par DEV Editions LTD
Copyright 2010